Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / 2020 / En avant vers la rébellion mondiale contre le racisme et l'anticommunisme de l’impérialisme !

En avant vers la rébellion mondiale contre le racisme et l'anticommunisme de l’impérialisme !

Résolution de l'ICOR, 9 juin 2020

 

Depuis le meurtre de l'Afro-Américain George Floyd le 25 mai dernier dans la ville de Minneapolis, les émeutes de masse aux États-Unis se sont étendues et intensifiées. Dans tout le pays, ce sont surtout les jeunes qui se soulèvent contre la violence policière et le racisme et réclament justice. Aujourd’hui ce mouvement est devenu international avec des millions de participants. Les policiers responsables du meurtre doivent tous être inculpés et condamnés ! Partout dans le monde, le meurtre de George Floyd est devenu un symbole de l'oppression raciste, et les gens descendent dans la rue pour protester – tout comme contre la droitisation des gouvernements impérialistes – jeunes et vieux, personnes de différentes couleurs de peau ensemble.

Le racisme a une longue histoire aux États-Unis. Les luttes souvent acharnées contre le racisme ont coûté la vie à de nombreuses personnes. Le racisme a toujours été utilisé comme une méthode de division contre le développement de la solidarité de classe. Depuis des années déjà la résistance des Afro-Américains comprend aussi la lutte contre la violence policière. Mais les troubles de masse actuels ne se limitent pas à cela. Aux États-Unis, la crise économique et financière mondiale entraîne une augmentation par bonds du chômage, qui atteint 40 millions de personnes, ainsi que de la pauvreté et de la misère, avant tout parmi les minorités particulièrement exploitées et opprimées. De nombreuses personnes ne peuvent plus payer leur loyer et perdent même leur assurance maladie en plein milieu de la pandémie. La crise du coronavirus a déjà coûté la vie à plus de 100 000 personnes. L'interpénétration de la crise économique et financière mondiale, et de la crise du coronavirus, de la crise environnementale et de la rechute économique de l'impérialisme US-américain a développé une force et une profondeur énormes et est liée à une crise politique ouverte et à une aggravation de la polarisation sociale.

La population noire et latino-américaine est particulièrement touchée par ces évolutions. Une grande partie des ouvriers particulièrement exploités et opprimés aux États-Unis sont noirs ! Ce sont surtout les jeunes qui voient leur avenir menacé et qui se soulèvent contre les effets de ce système social impérialiste ! Les manifestants se heurtent à une violence policière brutale. Les gens en tirent leurs conclusions. L'indignation, l'amertume et la colère se déchaînent – mais surtout la détermination à ne plus jamais accepter le racisme comme une normalité et le désir d’alternatives sociales.

La classe dirigeante déploie une campagne de propagande pour intimider et diviser. D'une manière ouvertement anticommuniste, Trump affirme effrontément que les manifestants sont « des radicaux de gauche, des anarchistes et des antifascistes » et les déclare « terroristes ». Avec la mobilisation de la Garde nationale sur par divers gouverneurs américains sur ordre de Trump et sa demande d’utilisation de l’armée américaine pour réprimer les protestations, on pratique des méthodes ouvertement fascistes. Trump montre qu'il est prêt à tout. Aux États-Unis et dans le monde entier, les gens rejettent la brutalité policière et la répression croissante et remettent donc de plus en plus en question les conditions sociales qui prévalent. Les protestations de masse quotidiennes dans tout le pays ont obtenu e.a. que Trump a retiré la Garde nationale de Washington. Partout, ce sont aussi des policiers qui se mettent consciemment du côté des manifestants

 

Toute la tendance du capitalisme à produire des crises et la déstabilisation progressive du système impérialiste mondial s’expriment comme à travers une loupe. C'est un défi pour les ouvriers et les masses aux États-Unis. La solidarité inébranlable des révolutionnaires et des masses du monde leur appartient ! Le soulèvement aux États-Unis, en lien avec les luttes menées dans le monde entier, a le potentiel d'un mouvement révolutionnaire qui changera la société. Le renforcement des forces révolutionnaires est particulièrement important ! L’ICOR fera tout tout son possible pour enraciner le véritable socialisme comme alternative au système impérialiste pourri.

Organisez la solidarité avec les masses en lutte !

Vive la solidarité internationale !

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Prolétaires de tous les pays et peuples opprimés, unissez-vous !

 

 

Signataires (en date du 09.06 2020, d'autres signataires sont possibles) :

 

  1. ORC Organisation Révolutionnaire du Congo, République démocratique du Congo

  2. UPC-Manidem Union des Populations du Cameroun - Manifeste National pour l’Instauration de la Démocratie, Cameroun

  3. CPK Communist Party of Kenya (Parti communiste de Kenya)

  4. MMLPL Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)

  5. CPSA (ML) Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d'Afrique du Sud (marxistes-léninistes))

  6. PPDS Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie

  7. CPB Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)

  8. PCC CPI (ML) Provisional Central Committee Communist Party of India (Marxist-Leninist) (Comité central provisoire du Parti communiste d'Inde (marxiste-léniniste))

  9. Ranjbaran Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti prolétarien de l'Iran)

  10. БКП Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)

  11. PR-ByH Partija Rada - ByH (Parti du travail - Bosnie et Herzégovine), Bosnie et Herzégovine

  12. MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d'Allemagne)

  13. UCLyon Unité Communiste Lyon, France

  14. UPML Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste, France

  15. BP (NK-T) Bolşevik Parti (Kuzey Kürdistan-Türkiye) (Parti bolchévique (Kurdistan du Nord / Turquie))

  16. KOL Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)

  17. MIKSZ Magyar Ifjúság Közösségi Szervezete (Organisation de la Communauté de la Jeunesse Hongroise)

  18. RM Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas

  19. MLGS Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)

  20. MLKP Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)

  21. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine

  22. БРП(к) Българска Работническа Партия (комунисти) (Parti ouvrier de Bulgarie (Communistes))

  23. PCC-M Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie - maoïste)

  24. NPCH (ML) Nouveau Parti Communiste Haϊtien (Marxiste-Léniniste)

  25. PCP (independiente) Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))

  26. PPP Partido Proletario del Perú (Parti prolétarien du Pérou)

  27. PC (ML) Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine

  28. PCR-U Partido Comunista Revolucionario del Uruguay (Parti révolutionnaire communiste d'Uruguay)

  29. CPA/ML Communist Party of Australia (Marxist-Leninist) (Parti communiste d'Australie (marxiste-léniniste))

  30. PS-GdT   Plataforma Socialista - Golpe de Timón (Plate forme Socialiste - Changement de direction), Vénézuela
  31. ROL   Revolutionary Organization of Labor (Organisation révolutionnaire du travail), États Unis
Signataires ultérieurs :
PML del Perú   Partido Marxista Leninista del Perú (Parti marxiste-léniniste du Pérou)
NCP (Mashal)   Nepal Communist Party (Mashal) (Parti communiste du Népal (Mashal))
BDP   Bloque Democratico Popular (Bloc démocratique populaire), Pérou
Signatarios adicionales (Non-ICOR) :
Freedom Road Socialist Organization (Fight Back) / USA
OCR - Organisación Comunista Revolución/Spanien (Spain, España, Espagne)

 

Actions sur le document